Vibrens

Passion & engagement

L’alchimie cosmétique : Une passion créative et écologique

Confectionner aujourd’hui mes produits cosmétiques manifeste mon besoin de créativité et fait sens afin d’éviter les substances toxiques et contribuer à la protection de l’environnement. 

Il y a quelques années je me suis intéressée aux huiles essentielles pour faire de la « bobologie ». Sortir rapidement d’un rhume, d’une sinusite, d’un mal de tête, de nausées, d’un inconfort digestif, de crampes musculaires, d’une tendinite mais aussi contribuer à l’équilibre émotionnel, le mien et celui de mon entourage.

De quelques synergies – toujours composées sur la base de recettes certifiées, j’ai eu envie d’utiliser ces huiles essentielles dans des savons, des shampoings solides et des bases pour crèmes diverses, bio évidemment.

Ma famille et mes amis ont ainsi commencé à tester, utiliser et apprécier mes premières fabrications pour le plaisir des yeux, pour une peau souple et hydratée et pour un plaisir olfactif incomparable.

Puis, j’ai découvert la saponification à froid.

Un challenge et de l’équipement nécessaire pour garantir une fabrication en toute sécurité du fait de l’utilisation de la soude caustique.
Mais quel plaisir à tous niveaux que cette production d’un savon qui conserve toutes les vertus des huiles végétales utilisées et procure une douceur, une mousse délicate, une odeur enivrante, gourmande, ou rafraichissante ; sans parler des bénéfices pour le soin du visage, du corps ou des cheveux.

Par ailleurs, il s’agit d’un procédé ne générant aucun déchet dans l’environnement, et aucun des ingrédients n’est issu de l’industrie pétrolière.

En résumé, je m’épanouis dans mon petit laboratoire ; j’ai rencontré une activité alchimique qui complète celles que je pratique déjà en cabinet. C’est là que l’on constate que d’une recette type ou d’un mélange de substances protocolé, l’alchimiste apporte sa contribution spécifique pour l’émergence d’un produit unique dans sa qualité vibratoire.

C’est aussi pour cela qu’aujourd’hui, dans une attention particulière à la cohérence écologique, mais aussi pour les qualités vibratoires des substances, je m’oriente vers des fabricants d’huiles végétales et huiles essentielles à taille humaine et les plus proches de ma région pour limiter au maximum l’impact carbone.

Fidèle à mes valeurs d’apprentissage et curiosité, j’apprends et je découvre, au fil de mes lectures et expériences, les bienfaits des huiles et des actifs naturels en me basant toujours sur des recettes validées par des professionnels reconnus. 

C’est un vrai bonheur de créer pour le plaisir des sens et de satisfaire une consommation cosmétique plus responsable. Aussi, j’envisage une formation pour me perfectionner et pourquoi pas la création d’une activité complémentaire à mon activité de thérapeute. A suivre !

Découvrez quelques-unes de mes créations

AMNEA, le cœur en action : Une association pour l’Amour de la Nature, des Enfants et des Animaux

C’est en 2020, a l’occasion d’un voyage en Thaïlande pour finaliser ma formation en pratiques Chi Nei Tsang, que mon intuition nous a dirigés, mon compagnon et moi-même vers le sud Laotien.

L’information m’est parvenue qu’un projet humanitaire se présenterait à nous une fois sur place. Et la magie a opéré sur une petite île nommée Don Khamao.

Nous avions notre premier projet de soutien : reconstruire l’école primaire pour les enfants de l’île de Don Khamao au Laos

A notre retour, nous avons créé l’association Amnea avec une finalité :

Par des projets à but non lucratif, nous souhaitons contribuer à remédier dans le monde aux situations de précarité auxquelles sont confrontés l’environnement, les enfants et les animaux. Les actions entreprises doivent s’inscrire dans le cadre de la préservation de la nature et d’un développement durable. Le fondement de notre démarche est d’AMENER A l’autonomie les personnes soutenues.

Si ce projet fait écho en vous, nous vous remercions pour votre contribution sur le site de HelloAsso. La récolte de fonds est longue, nous aimerions tant pouvoir finaliser l’étape en cours. Il nous manque aujourd’hui environ 4500 euros.

Découvrez les photos de notre premier projet

Retour en haut